Depuis une dizaine d'années on remarque une évolution des habitudes de consommation, le consommateur moyen semble avoir pris conscience qu'il y a des alternatives aux production industrielles : plus éthiques, plus saines, plus écologiques.

On le constate avec le développement du marché BIO, des produits sans conservateurs, des produits labellisés équitables ou artisanaux. Le marché de la mode n'échappe pas à ce phénomène de prise de conscience collective. 

De nouveaux matériaux plus respectueux de l'environnement sons apparut au fil des années en matières recyclées, plastique notamment ou en substitut à la fourrure ou aux peaux tannées. 

Le cuir, comme on l'appelle couramment, disposait déjà d'alternatives en plastiques qui était mieux pour le bien-être animal mais pas forcément pour l'environnement. Plus récemment de nouvelles options sont apparus moins voir pas du tout polluante et évidemment plus respectueuses des animaux.

Ces matériaux éthiques et écologiques servent de base à ce qu'on appelle la mode végane ou vegan. Parmi ces différents "cuirs" végétaux certains semblent très prometteurs.

Le Piñatex ou cuir d'ananas

Tout d'abord le Piñatex. Il s'agit d'une alternative au cuir animal, imaginé par Carmen Hijosa, créé à partir de de fibres de feuilles d'ananas. Le nom de ce cuir d'ananas est la contraction de piña (ananas en espagnol) et textile.

Inspiré par le bajong tanalog tissus en fibre d'ananas tressées utilisé dans la confection de tuniques philippines éponymes, le Pinatex est une alternative robuste au cuir traditionnel. Il est utilisé dans différentes formes, coloris et épaisseurs mais il lui est parfois reproché d'avoir un aspect un peu trop rêche.

Le tissu de liège

On trouve ensuite le liège qui est une alternative végane au cuir très intéressante. Le liège ou cuir de liège comme on l'appelle parfois est obtenu en récoltant puis en travaillant de l'écorce de chêne-liège. Cette démarche est totalement écologique puisque le prélèvement du liège permet de libérer de l'oxygène. 

La récolte de liège ne nécessite pas d'abattage d'arbre. Le chêne corcier reconstitue progressivement son écorce après la récolte. La production de liège se fait à partir d'éléments d'origine 100% végétale donc ne participe pas à l'élevage de masse pour la fourrure. Les forêts de chênes servent 

Le fruitleather

Tout aussi intéressant d'un point de vue écologique mais un peu moins attrayant visuellement le fruitleather ou cuir de fruit est un matériau vegan créé à base de fruit. Pensé initialement pour créé une alternative au cuir à partir de déchets fruit, le fruitleather peut théoriquement être réalisé avec des fruits sains.

Très plébiscité par le public vegan, le fruitleather s'avère être beaucoup moins qualitatif visuellement que le pinatex et le tissu de liège.